Association d'Études de Freud et de Lacan

Association lacanienne internationale des Alpes-Maritimes

MENU

Actualités

SÉMINAIRE 2016 - 2017

prochaine séance le 6 avril

Le programme- Les enregistrements sonores- l'Après-coup

L'argument et les textes compagnons

 

JOURNÉE D'ÉTUDE : Surréaliste la psychanalyse ?

Le programme - Les vidéos de la journée

Regarder Voir

SURRÉALISTE LA PSYCHANALYSE ?

Le 20 mn de la Journée d'étude du 12 novembre 2016

Comment ça s'écrit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DOCUMENTS

bibliotheque.png

MÉDIATHÈQUE

Textes Vidéos son

Voir les documents

La médiathèque

Janvier 2017, textes nouveaux : Retour sur le séminaire d'été 2016 "Les écrits techniques de Freud" et "Le moment de conclure"  (27 textes)

RECHERCHE LACAN

IDÉES

Peut-on dire que la culpabilité serait à l’origine de la subjectivité ?

Christiane Lacôte-Destribats

Pourquoi j’en parle ? C’est qu’il y a une grande différence entre le sentiment de culpabilité et le fait de la culpabilité dans la subjectivité humaine. On a mis parfois le sentiment de culpabilité à l’origine de ce qu’on pourrait appeler plus tard le vécu, une façon de dire « je », une origine de la parole, etc. Aujourd’hui, vous le savez, on s’efforce de défaire le sentiment de culpabilité, puisqu’il s’agit d’être décomplexé, et puis cool, ou encore, avec un grand contresens, zen.

 

Le sentiment de culpabilité a partie liée avec la honte. Sur le divan, il y a des moments où la parole prend effectivement la forme de l’aveu. D’ailleurs Lacan ne se prive pas de parler de l’aveu. L’aveu de ce qu’on a fait, de ce qu’on ne devrait pas penser ou dire, comme si on avouait… pas seulement quelque chose de mauvais, mais quelque chose qui touche le crime.

 

Et je me référerai au texte de Lacan sur la criminologie, qui vient juste après la guerre. Et ce n’est pas sans penser à ce qui se passe aujourd’hui, le crime et ce que Lacan appelle ‘l’irréalité du crime’. C’est très intéressant, et très difficile d’ailleurs à saisir. C’est-à-dire que sur le divan, si ça prend la forme de l’aveu, et pas seulement de la plainte, est-ce qu’on avoue quelque chose de l’ordre du crime… avec ce qu’il y a de radical – mes amis pensent que j’abuse du mot radical ! - dans le crime ?

 

Mon étonnement d’analyste devant quelques patientes endeuillées par la mort de leur mère dans leur enfance, mon étonnement, c’est qu’elles disent qu’elles avaient honte de ‘ne plus avoir leur mère’, ou plus exactement ‘de mère’.

C’est tout de même curieux - on peut être ravagé, triste, endeuillé… mais pourquoi cette honte ? C’est pour cela que j’avance sur la question de la culpabilité.

 Lire  

Revoir les textes parus dans la rubrique "Idées"

À savoir
Éclips
L'association
ÉPhEP

L'Association d'Études de Freud et de Lacan (AEFL), est l'école régionale de l' Association lacanienne internationale. Elle s'adresse aux analystes praticiens en proposant à chacun le type d’appui qu’il estime adéquat à sa propre démarche, ainsi qu’à toute personne concernée par la psychanalyse et son devenir.

En savoir plus

Groupes de travail, constitués autour d'un thème choisi pour l'année, visent à une lecture coordonnée et une mise en perspective des textes de Freud et de Lacan en relation avec l'actualité de la clinique psychanalytique. 

L'École Pratique des Hautes Études

en Psychopathologies délivre une formation théorique, clinique et pratique qui concerne les diverses écoles de pensée actuellement existantes, exercée d’un point de vue qui prend en compte les travaux de Freud et de Lacan

Pour nous rencontrer