Association d'Études de Freud et de Lacan

Association lacanienne internationale des Alpes-Maritimes

MENU

ARTCHIVES

ART ET PSYCHANALYSE

BEAU comme

LA RENCONTRE ENTRE LA PSYCHANALYSE ET L'ART SUR LA SCÈNE DE LA FOLIE

REGARDER

Hervé Andréani

Nicole Anquetil

Pascal Bély

Jean-Paul Biberian

Élisabeth Blanc

Nicolas Blanc

Laure Capelini

Daniel Cassini

Johan Cseke

Régis Dubuisson

Fabien Duprat

les vidéos

Caroline Duval Éveil ton art Georges Froccia Renato Giuliani

Zaineb Hamidi

Olivier Lenoir

Nora Lomelet

Jean-Louis Rinaldini

Georges Sammut

Éric Sessoye

Jacques Spindler

Jean-Michel Vives

Michèle Zuntini

PHOTOS

SYNTHÈSE

Samedi 7 juin 2014

IXe rencontre de Saint-Paul

Le 12 minutes de la journée

Partie 1

1 Beau comme un symptôme Film de Daniel Cassini et Georges Sammut. 2 Se réjouir Elisabeth Blanc. 3

La revue des jouissances Les psychanartistes. 4 Gloria de Van Morrison Daniel Cassini traduction avec Olivier Javoy (guitare électrique) Henri Rodriguez (Guitare Basse) et Sidonie Catteau (percussions). 5 Babel Zaïneb Hamidi texte mis en voix. 6 La dernière cigarette Georges Froccia sur un texte d’Italo Svevo avec Nora Lomelet. 7 Transfert surréaliste la fin de la cure  Textes de Catherine Méhu mis en musique par Michèle Zuntini. 8 Vaché dans la nef Olivier Lenoir. 9 Écoute voir : Voix de femmes Jean- Louis Rinaldini.

 

 

Partie 2

1 Un message : l’adresse, pas la voix Michèle Zuntini, Catherine Méhu. 2 Odos Texte de Pascal Quignard mis en voix par  Cécile Bonopéra, en danse par Vanessa Lou Zouan Dé et en musique par Michèle Zuntini. Vidéo Olivier Javoy. 3 L’anamour Chanté par Nora Lomelet accompagnée par Olivier Javoy (guitare électrique), Henri Rodriguez (guitare basse) et Sidonie Catteau (percussions). 4 À bouche fermée Coro muto Mme Butterfly Puccini, Vanessa Lou Zouan Dé. 5 Monologue de fin Jean-Louis Rinaldini et Nora Lomelet texte de  Simone de Beauvoir. 6 Dites voir Voix du public Catherine Méhu.

 

2013

L'ARTISTE TROUVE CE QUE LA PSYCHANALYSE DÉMONTRE

i

m

a

g

e

s

Café théâtre décontr’acte

Une mise en scène de Fabien Duprat

ciné’acte

Présentation

 

Sonorité vaudou

 

L’aède

Elisabeth Blanc Catherine Méhu Vanessa Lou Zouan De

Michèle Zuntini percussion à la guitare

 

Herns Duplan Performance texte et percussion

Eric Satie la troisième gnossienne

Eric Satie Je te veux

La jambe de Rimbaud

Arrêt sur hommage

 

Tellurique

Michèle Zuntini à la guitare

 

Isabelle Gioanni chanteuse lyrique

Daniel Cassini

Nora Lomelet et Jean-Louis Rinaldini dialogues avec Godard

Vanessa Lou Zouan Dé

dikt’acte

L’hélicon de Boby Lapointe

Caligula un extrait d’Albert Camus

Le clown une chanson de Gianni Esposito

Vienne 1913 un extrait d’Alain Didier-Weill

Cabaret Berlin

Tell me the truth about love de Benjamin Britten

Quand Dieu dansait le tango

Mundial

L’irradié

 

 

 

Silenzio!

Michèle Zuntini Fabien Duprat

Frédéric de Goldfiem Jonathan Gensburger

Fabien Duprat

 

Frédéric de Goldfiem Jonathan Gensburger!

!Vanessa Lou Zouan Dé danse

Isabelle Gioanni Michèle Zuntini

Gianna Canova Michèle Zuntini

 

Gianna Canova Nora Lomelet

Fabien Duprat accompagné par Michèle Zuntini Elisabeth Blanc Nora Lomelet Catherine Méhu

Texte et musique originale de Michèle Zuntini!

entr’acte

Novarina

Langage, tangage

Jactance Jacadi et mathèm’actique

Olivier Lenoir

Le groupe des PsychAnartistes

Le groupe des PsychAnartistes

termin’actor

La Cantatrice, Des souris et des chats

Frères Jacques musique et délire

Fabio, Michèle et

les autres…

2012

«Il y aurait deux positions fondamentales

face aux choses cachées

depuis la fondation

du monde:

les dire ou les taire,

toutes deux puissantes

et toutes deux fondatrices.

L’une est fondatrice de la révélation,

l’autre de la

sagesse

Le secret étant

de toute façon le même»

6e RENCONTRE

 

de Saint-Paul

 

2 juillet 2011

2011

Ouverture

Elisabeth Blanc-Catherine Méhu

Du duende à la trace, Almodovar Balzac,.. .

Danse et texte Vanessa Lou Zouan Dé - Cécile Bonopéra lire le texte

Oui veut faire l'ange... Bunuel et le cinéma

Texte Caroline Boudet-Lefort lire le texte

Pas sans Pina Bausch

Danse Vanessa Lou Zouan Dé

L'ange, la muse et le démon

Mime vers Libres guitare Catherine Méhu-Gianna Canova-Fabien Duprat

Discussion avec l'auditoire

sur le thème : ange, la muse et le démon Elisabeth Blanc - Marc Morali lire le texte

Est-ce ainsi que les hommes vivent

Danse - poème chanté - piano Vanessa Lou Zouan Dé-Nora Lomelet-Jean Pierre Rosset

La vie... La mort, Pablo Neruda, Gabriel Garcia Marquez

Improvisation du corps et de La voix Isabelle Wieber-Jean Corso Veleta Poème - piano Michèle Achard-Philippe Estier Au risque de l'être, le duende

Improvisation en duo, geste, voix, percussion Catherine Fava-D'Auvergne-Roland Meyer Manifeste de l'Eventail Raphaël Dormoy.

RENCONTRE

2010

Villa Cameline

 

30 janvier 2010

2009

BUSSANA VECCHIA

 

19 septembre 2009

 

Dans la vieille église sans toit en haut du village sous les étoiles... projection du film de Georges Sammut et Daniel Cassini sur Van Gogh d’après le chef-d’oeuvre d’ Artaud.

4e RENCONTRE DE SAINT-PAUL

31 Juillet 2009

 

MÉDÉE

 

Espace Verdet

Saint-Paul de Vence

 

 

Avec Frédéric de Goldfiem : metteur en scène, comédien, Fabien Duprat : metteur en scène, comédien, Jean Michel Vivès : psychanalyste, metteur en scène, Catherine Fava Dauvergne : psychanalyste, chanteuse, Roland Meyer: psychanalyste, Jean Charmoille : psychanalyste, chanteur, Claudine Hunault : professeur d’art dramatique, Ondine Bréaud : professeur d’esthétique ESAP Monaco. Lecture d’une pièce Médée 2009 de Sophie Bisson. Exposition de Jacqueline Gainon, Gianna Canova ainsi que les constructions de Georges Froccia.

Accueil, remerciements et présentation de la journée

par Elisabeth Blanc

 

Intervention de Georges Froccia: Salomon, Germaine et les Tables de la Loi

 

27mn  

Improvisation à 2 à partir d'un choix de textes d'Euripide et Sénèque par Catherine Fava Dauvergne et Roland Meyer.

 

 

25 mn 

Présentation du mythe de Médée par Elisabeth Blanc.

Frédéric de Goldfiem metteur en scène, comédien parle de son projet de mise en scène de Médée.

 

30 mn 

Fin de l'intervention de Ondine Bréaud. Suite du débat.

 

1h 04 mn 

Gianna Canova parle de son tableau

Jeudi 22 janvier 2009  ROGER GILBERT-LECOMTE

Avec Roger Gilbert-lecomte l’occasion nous est donnée d’interroger la jouissance liée aux addictions. La drogue a-t-elle permis au poète du Grand Jeu de goûter (comme l’a fait l’alcool pour Guy Debord et tel qu’il l’exprime dans son “Panégyrique”) “une paix magnifique et terrible, le vrai goût du passage du temps”.

Egalement et surtout présent à l’horizon de Roger Gilbert-Lecomte le fantasme d’une vie hors du temps, hors le temps, Gilbert-lecomte ayant recherché avec une détermination sans faille ce qu’il appelait “l’état prénatal” ou “anténatal.”

Au contraire, la psychanalyse n’est elle pas ce qui fait advenir des signifiants jusque là hors temps dans le temps ? Refoulement, inconscient, interprétation...

 

Daniel Cassini

Fragments de textes, poèmes et correspondances:

Roger GILBERT-LECOMTE

Conception: Daniel CASSINI

Georges SAMMUT

Peintures:Josef SIMA

Réalisation:Georges SAMMUT

 

L'œuvre "essentielle" et le destin tragique de Roger GILBERT-LECOMTE se placent sous le signe de l'aphorisme d'Isidore DUCASSE (LAUTREAMONT):

"Il faut savoir arracher des beautés littéraires jusque dans le sein de la mort: mais ces beautés n'appartiendront pas à la mort".

De sa flamboyante adolescence rémoise aux côtés de Roger VAILLAND et René DAUMAL, en passant par la fondation du "GRAND JEU", rival et complice radical de la Révolution Surréaliste, l'aventure terrestre de R. G.-L., consumée par toutes les drogues, témoigne d'un absolu de la parole poétique, d'une fascination affirmée pour un mythique état prénatal.

Poète pour les poètes, sa parole rare ayant gravi "le sommet central de l'intérieur de tout" a suscité une communauté inavouable de quelques lecteurs bouleversés.

Ce film construit à partir des propres mots de GILBERT-LECOMTE est une approche sans artifice de celui qui, une courte vie durant, se voua à une passion "inhumaine".

"Voici mon rêve ultime: Nier tout et ne plus concevoir que l'abîme".

FILM

phrérange irrémédiable

à partir d’extraits de « Van Gogh le suicidé de la société » d’Antonin Artaud.

Interprété par Marius-Marc Roux

Conception Daniel Cassini et Georges Sammut

Dessins : Ernest Pignon-Ernest

Réalisation Georges Sammut

 

 

FILM

Samedi 17 janvier 2009

« L’Autre Vincent »

 

« de continuer à faire de moi cet envoûté éternel etc etc »

« C’est inutile. La tristesse durera toujours. »

 

Derniers mots écrits ou dits par Artaud et Van Gogh dont les destins singuliers et asociaux se croisent dans « Van Gogh et le suicidé de la société » qu’Artaud écrivit en 1947.

Ecriture fiévreuse donnant à voir et à entendre, comme jamais auparavant, la peinture de Vincent, s’insinuant avec une sensibilité aiguës dans « les fibres de l’arbre interne » du peintre et d’Artaud lui-même ;

A partir de leurs autoportraits, le film tente d’approcher la fraternité folle et tragique qui les unit, l’expérience des limites de l’un recouvrant celle de l’autre.

Artaud et son double : Vincent.

Art et Psychanalyse : la 3e rencontre de Saint-Paul

 

Samedi 5 Juillet 2008

14H à 19H

espace André VERDET

 

IMAGE AMOUR JOUISSANCE

La psychanalyse et le sexuel

 

 

 

 

Conférence Débat

JEAN CHARMOILLE

Psychanalyste Paris

Cofondateur de l’Association Insistance

Avec la participation de:

SACHA SOSNO Sculpteur NICE

MARC MORALI Psychanalyste STRASBOURG

CATHERINE FAVA DAUVERGNE Psychiatre Psychanalyste PARIS

 

Samedi 24 Mai 2008 15 h librairie "Brouillon de culture"

rue hôtel des postes à Nice

Nicole Malinconi a présenté son dernier livre:

Vous vous appelez Michelle Martin, édition Denoël

Vous vous appelez Michelle Martin est le fruit d’entretiens réguliers (pendant un peu plus d’un an, en 2006-2007), à la maison d’arrêt de Namur, de Nicole Malinconi avec Michelle Martin, épouse de Marc Dutroux. Ces rencontres ont eu lieu à la demande de Michelle Martin, qui souhaitait écrire un livre, au bout de dix ans d’emprisonnement (elle a été condamnée à trente ans d’emprisonnement en 2004).

L'aspect envoûtant de ce texte frappe, il comporte un aspect littéraire.

Ce n'est pas seulement un témoignage : il s'agit d'un texte personnel, à partir du dialogue, avec les effets produits sur Nicole Malinconi elle-même par ce qui est dit. Elle décrit son incompréhension devant certaines déclarations faites par Michelle Martin, propose ses interrogations, apporte ses réflexions sur la différence entre ce qui a été dit au procès et pendant l’enquête, et l’écriture. Ce livre marque aussi le rôle du temps (cette parole est proférée longtemps après les faits). Justesse de la parole, ou justesse de l’écriture ? La réaction de rejet de Michelle Martin à la lecture du texte écrit par Nicole Malinconi (lire ses propres mots, écrits par une autre) n'est pas esquivée.

L'ouvrage porte une interrogation centrale : « jusqu’où une femme peut-elle se laisser contraindre par un homme à accomplir, fût-ce par défaut, des actes monstrueux ? » Il insiste sur la monstruosité commune à l’humain.

2e RENCONTRE DE SAINT PAUL

 

SONIMAGE

 

SAMEDI 8 DÉCEMBRE 2007

 

14H 18H

 

ESPACE ANDRE VERDET

 

SAINT PAUL

 

JEAN CHARMOILLE

 

L’énigme de toute image.

 

Étrange proximité entre la dialectique du transfert qui prend en compte le réel de la jouissance du corps et le réel de l’icône…

 

Cette mise pourrait bien être apparue il y a 2000 ans, dans cette étrange convergence du judaïsme et de la pensée grecque qu’est le christianisme ;

 

Elle aura été nommée « mystère de l’incarnation ».

 

Sommes nous, que nous le sachions ou pas, dans les effets de cette donne actuellement oubliée? Si oui, qu’est-ce que ça implique ?

 

La psychanalyse, la création artistique, pourraient être des retours sur cette énigme censurée en mystère par la doctrine chrétienne.

 

L’enseignement de Lacan met dans cette direction. Il assure que le christianisme repose sur l’interdit de la jouissance, encore. Il fait toucher du doigt qu’il y a un « oui » à donner au réel de la jouissance, que le ressort du transfert est là et que ça ne va pas de soi. Lacan revient sur le corps comme image qui noue l’invisible, l’inouï et l’immatériel. Il en donne l’écrit.

 

Auparavant, il aura dû passer par l’aliénation du stade du miroir et la voix de l’Autre.

 

L’énigme de toute image suppose de ne pas être figé par les réalités mondaines et leur visuel.

 

Ce qui est étonnant, c’est que la victoire des Iconophiles au IXième siècle à Byzance, lors de la querelle des Images, est sans doute liée à l’affirmation d’une présence du corps du même ordre au cœur de l’icône qui ne vaut pas par ce qu’elle ne donne pas à voir mais par le regard qu’elle rend présent soudainement pour celui qui peut l’accepter.

MARDI 17 JUILLET 2007 14H-18H RENCONTRE – DÉBAT autour de LA FLÛTE ENCHANTÉE

Première rencontre de Saint-Paul

Salle André Verdet

Cet opéra de Mozart sera donné le samedi 21 Juillet à St Paul dans le cadre des nuits de la Courtine

 

THÈME DE LA RENCONTRE

LE TRAVAIL DE LA VOIX

 

Programme

Présentation du spectacle

ELIZABETH VIDAL - ANDRE COGNET

 

Tous les deux sont des chanteurs lyriques reconnus dans le monde entier et particulièrement appréciés dans notre région

Ils sont professeurs au CNR de Rueil Malmaison

Ils ont fondé l’association OPERACTION pour former des jeunes chanteurs et leur offrir un rôle du grand répertoire

C’est dans ce cadre qu’ils ont mis en scène cet opéra

Ils vont nous parler à l’occasion de cette rencontre du travail qu’ils font tout au long de l’année avec ces jeunes chanteurs.

Intervenants

 

CLAUDINE HUNAULT

Professeur de Théâtre au CNR de Nice

Metteur en scène

 

CATHERINE FAVA DAUVERGNE

Psychiatre, psychanalyste, chanteuse lyrique ( Paris )

 

ISABELLE GIOANNI

Chanteuse lyrique

Professeur de chant au CNR Nice

 

ALAIN JOUTARD

Délégué départemental à la musique et à la danse

Chef d’orchestre et de chœur d’enfants, il crée et dirige le chœur Orfeo

Directeur musical de l’ensemble vocal de l’UNSA

 

JEAN CHARMOILLE

Psychiatre, psychanalyste (Paris. Montbelliard)

Cofondateur de l’association « Insistance » qui tisse des liens entre l’Art et la Psychanalyse

BEAU COMME UN SYMPTÔME variations d’interprétations 27 janvier - 8 avril 2007 Cette exposition met en scène l’idée originale que la psychanalyse fait partie des Beaux-Arts

"Beau comme un symptôme" est une création inédite, installation visuelle et sonore sur le thème de la psychanalyse, proposée par le groupe Quartel. Conçue spécialement pour le château, l'exposition est construite autour de films et d'installations réalisés par Georges Sammut (vidéaste) et Daniel Cassini (scénariste), de sculptures de Kô Heredia-Schlienger et de dessins de très grand format de Sylvie Osinski. Tout au long de sa déambulation ludique et interactive, le spectateur est invité à se laisser porter entre étonnement et poésie, car la psychanalyse est un art : est-ce l'inconscient qui produit l'art, ou l'art qui manifeste l'inconscient ? Tous les objets réels - divan, fauteuil, voiles, écrans, miroirs, poupées, dessins évoquant les cures opérées par Freud, débordés par l'irruption de fantômes, sculptures comme libres interprétations des rouages intimes, sans oublier les nombreux "ex-voto à l'inconscient", miniatures réalisées pour l'occasion par des artistes de toutes générations, concourent à créer un magma de visions libérées de la logique obsessionnelle, de couleurs, de sensations, d'échos dans le corps, une vraie dérive dans les couloirs du Rêve...

 

Téléchargez le catalogue de l'exposition au format .pdf

Le Quartel

Daniel Cassini

Sylvie Osinski

Georges Sammut

Kô Hérédia-Schlienger

 

Commissaire de l'exposition: France Delville

 

Exposition présentée au centre international d'art contemporain

château de Carros,

Alpes-Maritimes

 

Ex-voto à l’inconscient

Elisabeth ALLARIA, Frédéric ALTMANN, Pascal AMOYEL, France ARIEL, Brahim BACHIRI, Lookace BAMBER, Marcel BATAILLARD, Gilbert BAUD, Henri BAVIÉRA, Martine BAYARD, Yves BAYARD, BEN, Alfredo BILLETTO, Nicolas BLANC, Isabelle BOIZARD, Alain BOULLET, Jep BRENGARET, Christine C.GALL, Jean-Louis CANTIN, Hugo CARAL, Gilbert CASULA, Véronique CHAMPOLLION, Françoise CHANAUD , Jean CHARASSE Jean-Louis CHARPENTIER, Marie-Elisabeth COLLET, Jean-Jacques CONDOM, Laura CORTI, Marie-Lyne COSTANTINI, Anne COVILLE, Jacky COVILLE, Laurélie DE LA SALLE, Serge DORIGNY, Pascale DUPONT, Gérard ÉLI, Kristof ÉVERART, Pierre FANIEST, Ellen FERNEX, Daniel FILLOD, Guy FLORÈS, Bruno FOURNÉE, Georges FROCCIA, Olivier GARCIN, Alberte GARIBBO, Michel GAUDET, Denis GIBELIN, Claude GILLI, Jean-Pierre GIOVANELLI, Jacques GODARD, Bernard GOUILLARD, Martine GUÉE, GUICHOU, Yves HAYAT, Bernard HEJBLUM, Béatrice HEYLIGERS, Théréza HISZPANSKA, Jean-Pierre JOLY, Judith KAANTOR, Maggy KAISER, Héléna KRAJEWICZ, Isabelle LA KERMANCE, Dominique LANDUCCI, Jean-Claude LAPORTE, Anne LA SALLE, Jean-Jacques LAURENT, Jacques LAVIGNE, Hicham LIDRISSI, Marilyne M’GAIDES, MARDI, Camille MARTY, Jean MAS, Bryan MASON, Bruno MENDONÇA, Camille MERCHER, Daniel MOHEN, Chantal MONRAY, Esther MORISSE, NIVÈSE, Annie PAPA, Gilbert PÉDINIELLI, Maurice PEIRANI, Marc PIANO, Jean-Claude PINTO, Jane PRESTI, Olivier ROCHE, Jean-Claude ROSSEL, Carol SHAPIRO, SOSNO, Berthe SOURDILLON, Sophie TAAM, Rainer TAPPESER, Monique THIBAUDIN, Françoise VERNAS-MAUNOURY, Janine VERSET, Fabrice VIOLANTE, Frédéric VOILLEY, Hubert WEIBEL, Nadège ZŒWEND

COLLOQUE THÉÂTRE ET PSYCHANALYSE

 

30 juin - 1er juillet 2006

Théâtre National de Nice

PROGRAMME

 

VENDREDI 30 JUIN 2006

14 H 30 : Ouverture et Table ronde 1

Les voix de la matière

Modérateur : Jean Michel VIVES

 

Elisabeth BLANC: Psychanalyste - Nice, Daniel BENOIN: Directeur du Théâtre National de Nice, Jean Michel VIVES: Psychanalyste, Metteur en Scène, Professeur - Université de Nice, Bruno BAYEN: Metteur en Scène, Dramaturge Paris - Genève: « Le linge sale », Daniel MESGUISH: Acteur, Metteur en Scène, Professeur d’Art Dramatique Conservatoire national de Paris, Jean PERIN: Psychanalyste, Professeur Paris VIII

« Une voix de Terre », Serge GAUBERT: Professeur de Littérature contemporaine Université Lyon 2« Le théâtre ou la parole perdue Corps écrits ou corps et cris ? », Dominique HOUDART : Metteur en Scène, Comédien - Paris, Jeanne HEUCLIN : Comédienne, Marionnettiste, chanteuse Paris

Présentation de leur spectacle.

 

Débat avec le public

 

19 H Spectacle :

« La voix et la Marionnette : Quel répond au corps marionnettique ? »

 

SAMEDI 1er JUILLET 2006

10 H 30 Table ronde 2

Modérateur : Jean Louis RINALDINI

 

Jean Michel VIVES « Le théâtre de marionnettes » Pour une théorie de l’acteur « hors sujet », Pierre GUILLET DE MONTHOUX: Professeur d’économie Université de Stockholm « Le théâtre du Marché ou le marché du Théâtre », Jean CHARMOILLE Psychanalyste - Paris « Exibition de la voix »

 

15 H Table ronde 3

Modérateur : Jean Michel VIVES

 

Alain DIDIER-WEILL: Psychanalyste Dramaturge - Paris « L’acte de l’acteur », Jean FLORENCE: Professeur et Directeur au Centre d’Études Théatrales de l’Université de Louvain « Poétique théâtrale et Esthétique Freudienne ».

ENTRE ART ET SCIENCE :

LA PSYCHANALYSE

 

Journées d’études organisées par l’AEFL et l'AFORESH

 

les 10/11/12 Février 2006

 

à l'ESPACE MIRAMAR à CANNES

 

 

 

Pour nous rencontrer